Thursday, 7 February 2008

E-marketing 2008

Le deuxième forum E-marketing a eu lieu au Palais des Congrès les 29 et 30 janvier dernier.
Il a réuni 150 exposants et un nombre important de visiteurs. Le forum s’adresse principalement aux professionnels du marketing qui ont pu assister à 150 conférences et 7 formations.

Au cœur des thèmes abordés était l’emailing, l’affiliation, et le référencement, ainsi que 3 nouveaux focus pour la deuxième édition du forum - le mobile marketing, le marketing comportemental et le marketing prédictif. Une des deux journées de conférences était dédiée au social marketing.

Voici quelques tendances abordées lors des conférences :

- vidéo, vidéo, vidéo… et surtout, Rich Media.
Lors de la plénière d’ouverture, le représentant de Dalymotion, M. Frédérique BELLIER a parlé des enjeux de la vidéo pour la visibilité sur le Net – faire les gens passer du temps sur une page au lieu de flipper les pages. Il a présenté de nouveaux formats comme Ready HD et Juxbox 3D, qui permettent d’incruster de la publicité dans la vidéo.

M. Luc Veuillet, représentant de MMA France a proposé un panorama du marketing mobile.
MMA est une association professionnelle regroupant les acteurs du marché du marketing mobile.
50 millions de français sont porteurs de téléphone mobile.
25 sont les téléphones portables compatibles multimédia.
Le BXC est stimulé par l’arrivée du Haut Débit.
250 000 sont les forfaits SFR illimitics et 75 000 – les iPhones Orange.
Le BXB commence à ce développer avec l’arrivée de la publicité sur Gallery (portail Internet Mobile).

Les trois points importants dans le marketing mobile seraient :
Ø Anywhere
Ø Anytime
Ø Personnel

Dans l’avenir proche, une 4ème licence serait accordé, probablement, à Free, ce que va stimuler l’évolution du marché.
Développement dynamique à prévoir du Wimax = wifi + mobile, le AG++, la collaboration iPhone + Google, et encore :
· Développement de l’e-mail mobile
· Lancement TMP (télévision mobile personnelle)
· Géolocalisation
· Paiement par téléphone mobile

Cédric Matharel, directeur marketing de Ebay.fr a parlé du e-marketing comme source de :
- développement des ventes
- veille, évolution

Le site reçoit 11 millions de visiteurs uniques / jour avec une durée des visites de 1.25 heures / mois.
Il représente un canal de distribution complémentaire pour un commerçant qui propose le prix normal pour des produits neufs sur son site, mais sur Ebay, comme un canal privé, il fait couler les invendus.

C’est, également, un outil de recrutement ; suite à un achat sur Ebay, le client reçoit dans son colis un mot avec une invitation d’aller découvrir le site du producteur.

Le thème de cette présentation était ‘Les places de marché : un outil de e-marketing ?’
L’intervenant a conclu que les places des marché permettent une meilleure connaissance des marchés :
- quels sont les produits qui se vendent et en quel volume ?
- explorer d’autres pays
- découvrir des tendances

Ils donnent la possibilité de tester grâce à une infrastructure et des prospects pertinents par rapport au produit, à essayer un nouveau métier à développer sur votre site ou à tester sa capacité à s’exporter à l’étranger.

Autre grand thème, abordé lors des conférences :

Le ciblage comportemental
C’est une tendance très forte. 20% des budgets publicitaires au Etats-Unis sont dédiés aux Behaviour targeting.

Il s’agit d’une analyse des centres d’intérêt des utilisateurs afin d’obtenir le déclanchement d’une action appropriée. Les supports concernés sont :
· publicités
· vignettes produit
· contenu éditorial
· email
· sms
· cross media : Internet, téléphone mobile, TV interactive

L’objectif est d’apporter un service aux clients comme dans la vie active.
Ciblage off-line : supermarchés, banques

Le but du BT est de rendre service et pas d’espionner le client. Il a rappelé qu’en France la vente de Bases de données personnels est interdite.

Le BT utilise des données récupérées lors du surf sur Internet, à travers le type des pages vues par l’internaute et les requêtes ‘tapées’ dans les moteurs de recherche.

Tout le monde trouverait son compte dans le Behaviour Targeting.
3-4 fois de plus sont les clicks sur les publicités ‘personnalisées’.
L’avantage pour la régie consiste dans l’augmentation de l’e-CRM.
Frédéric Massy, directeur marketing Europe d’Adobe a commencé sa conférence par un chiffre :
37 000 – c’est le nombre des sites e-commerce en France.
Si on parle de rich-commerce, le rich-marketing va arriver bientôt, également.

L’avenir de l’utilisation de la vidéo sur Internet
Plus de la moitié des internautes vont cliquer sur un lien vidéo, d’après M. Massy.
Quant à la perception et la rétention, le client est beaucoup plus engagé dans cette relation.
Un tiers des vidéos sur Internet sont en Flash. Le Flash player est sur quasi la totalité des machines connectées à Internet.

L’arrivée de la HD
Le nouveaux format sur lequel a attiré l’attention de l’audience M. Massy, s’appelle H.264.
La tendance est à l’arrivée des applications ‘riches’ et des fonctions qu’on connaît par les applications de type ‘burautique’, comme glisser, par exemple…

« On s’attache à l’ensemble de l’expérience vécue par l’internaute », a souligné le directeur marketing d’Adobe Europe.

Des technologies comme ‘flex’, s’appuyant sur Flash, vont apporter une nouvelle approche, cross-media, pour le e-marketing (mobile, email, print, site web, RIA).

A venir
- application Flash + PDF, permettant d’accéder toutes les ressources de sa machine à travers une application qui a toutes les caractéristiques d’une connectivité Internet.
- Media player adobe – avec la possibilité de gérer ses contenus multimédia avec accès en mode connecté ou déconnecté, gestion de l’insertion de publicités…


Une table ronde sur le marketing prédictif a réunit un représentant de NOKIA France, des sociétés PICTIME, THE BEST MATCH, SPSS avec KDP GROUPE et une experte-bloggeuse, autour des problématiques d’identification et mesure de l’influence d’Internet sur les consommateurs.

Le Marketing Prédictif :
Agir sur le présent pour anticiper le futur est possible dans la relation client grâce au marketing prédictif. Basé sur le traitement et la modélisation des données et des comportements clients, il permet d’anticiper et de motiver les comportements clients. (source : Guide du participant au forum e-marketing 2008).
La session était organisée en collaboration avec LCMP (Le Cercle du Marketing Prédictif).

Présentation du débat :
Du succès du Web3 à l’explosion des ventes du Nokia N95 sans soutien de plan marketing, l’influence sur internet – positive ou négative – peut s’avérer plus puissante qu’un plan média télé de façon précise et quantifiable. Pourtant, des solutions commencent à apparaître…

En résumé, le problème principal, exprimé par les participants au débat est de pouvoir mesurer l’influence des blogs et sites participatifs sur les pratiques de consommation.

Le système d’étoiles, utilisé pour donner une appréciation d’un produit ne concerne que le propre site du e-marchand. Mais comment mesurer le ‘BUZZ’ sur l’ensemble des blogs et toutes sortes de sites sur Internet ?
Il y a des recherches effectuées sur le volume d’influence sur le nombre de tickets vendus la première semaine de la sortie d’un film.
L’effet d’influence peut être observé d’une façon plus manifeste lors du marketing viral, par le fait de demander l’internaute de donner l’e-mail de quelqu’un d’autre. (Utilisé par SNCF, Expédia).
Le vrai challenge est de récupérer une information de qualité sur l’ensemble des blogs !
Le cas NOOS a été souligné comme exemple de BUZZ négatif – c’est une société qui n’a pas su entendre ses clients, s’expriment sur Internet et qui n’existe plus !
Sur beaucoup de sites Internet de grandes groupes n’existe pas de moyen d’entrer en contacte avec le service après-vente ou un autre représentant de la société, alors les gens d’expriment sur Internet, pour parler de tel ou tel défaut des produits. C’est une information précieuse qui doit être recueillie et utilisée.

L’e-réputation d’une marque
Il existe le terme de e-réputation : le nombre de stations de la marque.

Développer son image sur les blogs, une procédure possible :
- Identifier les bloggeurs – clé
- Prise de contacte individuel, les stimuler pour qu’ils continuent leurs activité
- Devenir influenceur = influencer les influenceurs affin d’influencer

Et il ne faut pas oublier que tout ne se viralise pas !

Les agences, spécialisée en Buzz marketing connaissent les 30 bloggeurs influents dans chaque domaine et ils peuvent fournir une liste à chaque société intéressée. La bonne stratégie est de lire les blogs et de donner une réponse à chaque critique ou question soulevée.

Guillaume Buffet a souligné que les bloggeurs ne peuvent pas être catégorisés comme les liders d’opinions ‘traditionnels’. « Les internautes n’agissent pas comme des tribus, mais comme des ordes qui bougent tout le temps », a-t-il souligné.
Les outils de demain nous permettraient de remonter jusqu’à la source des quelques influenseurs du monde !
Le problème aurait un aspect ‘techno’ et un aspect ‘hipe’.
Qui est influenseur et pour combien de temps ?
Aux Etats-Unis un blog vie un an, un an et demi.
Quelqu’un qui peut être très compétent sur un aspect d’un thème peut être complètement non-fiable sur un autre. Alors, ou seront les limites de son influence ?

Les participants ont apporté de la clarté sur la notion de marketing d’influence = influencer influenseurs.

Sophie, bloggeuse de marque, a présenté son travail d’experte. Elle apporte des réponses aux bloggeurs en utilisant l’avis de ses collègues – professionnels de la marque.

Il n’y a pas encore une solution pour le marketing d’influence sur la blogosphère.
Nokia prête de ses produits aux bloggeur influents comme aux journalistes. En même temps les bloggeurs ont une autre position, ils ne sont pas payé pour ce qu’ils font et ils sont indépendants.
Le blog n’est pas le seul moyen d’influence. Créer une communauté autour d’une marque est aussi un moyen d’influencer.
2-3 % sont les influenceurs sur Internet, 60% reviennent régulièrement sur le blog, 15% sont des ‘touristes’. Une marque doit s’appuyer sur ceux qui seront les ‘ambassadeurs de la marque’.

Le taux de fidélité des gens satisfaits est de 38%, celui des ‘très satisfaits’ – 80% ! Alors il est important de transformer les clients satisfaits en ‘très satisfaits’ et pour cela il faut réutiliser l’information que le client donne sur Internet pour les besoins du marketing.

Un autre grand problème soulevé était celui de la vérification des posts dans les blogs et de la distinction du vrai du faux.

En conclusion a été exprimée l’opinion que les marques ont du contenu qu’ils ne savent pas où publier et ils lancent des blogs qu’ils ne savent pas comment gérer.


Microsoft ont fait une démonstration du multinavigateur cross-platforme Microsoft Silverlight.
Afin de satisfaire le client, il faut donner la bonne information au bon moment, mais le bon moment c’est de plus en plus – maintenant !
La quête du digital augment les opportunités. Le lecteur MP3 est de plus en plus multimédia (permet de surfer sur Internet…). La plateforme donne la possibilité de:
- mieux cibler,
- la dimension sociale en plus.

http://galilee.microsoft.fr/TechDays2008/SL/techdays-2008-silverlight.aspx

La nouvelle cross plateforme Microsoft Silverlight permetterait d’accélérer le ROI, de favoriser la transformation et d’intégrer l’interactivité dans le média.


A suivre sur ce blog … A bientôt.

No comments: